10 conseils pour bien gérer votre réputation en ligne

No Comments

10 conseils pour bien gérer votre réputation en ligne

Avec l’émergence des réseaux sociaux et des plateformes de création de blogs, les marques ne sont plus les seuls à surveiller leur réputation en ligne. Aujourd’hui, chaque individu bénéficie de sa propre e-réputation, parfois maîtrisé souvent non. Commentaires négatifs à votre égard, photo de beuverie sur Facebook, vidéo intime mise en ligne par un(e) ex, ect. Autant de point qui démontre que gérer sa réputation sur Internet est devenu indispensable. Etudiants, chefs d’entreprise, politiques, sportifs,…, voici nos conseils pour faire de votre e-réputation une belle vitrine de ce que vous êtes et de ce que vous représentez.

1. Ne sous-estimez pas le pouvoir d’internet

On parle souvent de l’effet démultiplicateur d’internet et à raison. Si avant une personne pouvait parler de vous à 5 personnes de son entourage en moyenne, aujourd’hui en un seul post sur Facebook, ce sont ses 400 ou 500 amis qui voient cette même information ! Qu’il s’agisse d’un CV en ligne, de photos, de vidéos ou encore d’avis déposés sur des forums, tous ces contenus contribuent à votre réputation sur internet. Ces données vous serviront de vitrine, alors mieux vaut qu’elles vous ressemblent et véhiculent un message positif. Le web 2.0 repose principalement sur la viralité. Faites-en votre force et non votre faiblesse.

2. Commencez par un état des lieux

Votre image n’est pas ce que vous en dites mais plutôt ce que Google dit de vous. Vous aurez beau mettre le paquet sur votre communication, si à la première recherche sur Google, l’internaute lambda tombe uniquement sur des posts négatifs, il prendra peur et fuira.

Pour commencer, googliser vous en tapant votre nom et votre prénom. Analysez les résultats obtenus sur les deux premières pages (peu de gens consultent les pages suivantes). Qu’en ressort-il ? S’agit-il de contenus dont vous aviez connaissance ? Quelle image donnent-ils de vous ?

A partir de cette analyse, vous pourrez mettre en œuvre des actions correctives si nécessaire en modifiant vous-même le contenu publié si vous en êtes l’auteur ou en demandant sa suppression directement auprès du site en question.

3. Gérez vos paramètres de confidentialité

Après l’observation, place à l’action ! Commencez par vérifier vos paramètres de confidentialité notamment sur les réseaux sociaux. Vos profils sont-ils publics ou privés ? Quelles informations sont accessibles et indexables par les moteurs de recherches ? Vous pouvez généralement régler la confidentialité de ces paramètres directement depuis votre compte sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, vous pourrez par exemple classer vos amis en fonction des liens que vous avez avec eux, et ainsi limiter leur accès à vos données. Sur Twitter, vous pouvez faire le choix de passer votre profil en mode privé afin que vos tweets ne se retrouvent plus sur Google. Et il en va de même pour les autres réseaux comme Viadeo, Linkedin, etc.

4. Méfiez-vous de vos amis sur les réseaux sociaux

your empty board Attention, le « danger » vient rarement d’inconnus. Au contraire, la plupart du contenu qui vous échappe est diffusé par vos  propres contacts. En vous identifiant sur une photo ou en postant un commentaire vous mentionnant, vos amis ne mesurent pas toujours les conséquences de ce petit acte anodin. Toutefois, il convient que vos photos de beuverie ou  vos derniers ébats amoureux n’intéressent que vous et qu’il serait mal venu qu’un de vos (futur) employeurs tombe dessus. Pour éviter ce genre de désagrément, vous pouvez par exemple paramétrer votre compte Facebook : dans la rubrique confidentialité, choisissez l’option « examiner les publications dans lesquelles vos amis vous identifient avant qu’elles n’apparaissent sur votre journal ». Vous pourrez alors modérer les contenus gênants si besoin.

5. Faites une veille régulière

La règle d’or dans la bonne gestion de son e-réputation est d’être à l’écoute de ce qui se dit sur vous. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place une veille et un système d’alertes qui vous informera en temps réel des nouvelles publications vous concernant. Pour cela, de nombreux outils payants comme gratuits se partagent le marché. Le plus connu et peut être le plus efficace d’entre eux : Google Alertes. En choisissant avec soin les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être alerté, cet outil vous permettra d’identifier qui a parlé de vous et vous communiquera l’adresse URL en question. Webmii permet également de réaliser une veille à la fois sur Google, Bing, Facebook et Twitter. Du côté, des outils payants, mon attachement va à Alerti et Sindup, des logiciels en ligne très complet avec des rapports automatiques générés.

6. Soyez réactif

e-reputation-reactivite L’instantanéité des réseaux sociaux vont faire d’internet votre plus grand atout mais également votre plus grande peur. Je ne vais pas revenir sur la nécessité de mettre en place une veille comme expliquée plus haut, mais je vais insister lourdement sur la réactivité dont vous devez faire preuve. Avec les réseaux sociaux, l’internaute a pris goût à ce que les marques ou personnalités répondent rapidement à ses demandes, si bien que ne pas lui répondre est vécu comme un vrai abandon de sa part. Le fait que les informations soient public permet également aux autres internautes de prendre part à l’échange. Alors laissez un internaute vous critiquer vous ou votre marque sur la Toile, c’est prendre le risque d’aller tout droit vers le bad buzz : enchaînement de commentaires négatifs, apport d’éléments nouveaux en votre défaveur, etc. Soyez réactif ! Intervenez en temps et en heure pour apporter des réponses concrètes à ces remarques pour ne pas laisser les internautes dans l’erreur et véhiculer une image de vous que vous regretteriez.

7. Ciblez vos publications

Adaptez vos publications au réseau social que vous utilisez. Un actualité sur votre secteur d’activité n’intéressera peut être pas vos amis Facebook, en revanche, vos contacts Viadeo et Linkedin en seront probablement friands. Inversement, déballer votre vie personnelle sur ces réseaux professionnels serait mal venu et risqué pour votre image. Alors avant de publier une info sur internet, réfléchissez à qui y aura accès et si votre contenu vous semble adapté ou non.

8. Créez votre propre contenu

Plutôt que de veiller à ce qu’un article négatif ne soit pas publié, pensez à développer votre propre contenu ! L’avantage c’est que vous maîtriserez votre discours et les informations divulguées. Par ailleurs, Google privilégie les sites actualisés régulièrement, avoir son propre blog c’est donc l’assurance de maintenir en tête des moteurs de recherche un contenu qui ne dévalorisera pas votre image. Alternative au blog : un compte Twitter ou Facebook à votre nom que vous gérerez de manière professionnelle.

9. Contacter les administrateurs

Si, malheureusement, certains contenus sont déjà en ligne et nuisent à votre réputation, vous pouvez contacter le site qui héberge ces contenus. Dans un premier temps, vous pouvez demander un droit de réponse. Pour des cas plus grave d’atteinte à votre vie privée ou pour diffamation ou injure, vous pouvez alors demander la suppression totale de la publication concernée. Le responsable du site dispose de deux mois pour vous répondre. En cas de non-réponse ou de réponse insatisfaisante, vous pouvez adresser une plainte à la CNIL.

10. Créer vos propres espaces de discussion

forum Si les internautes parlent de vous sur internet sans même vous contacter, c’est probablement parce qu’ils n’ont aucun espace de discussion à leur disposition. Alors plutôt que d’intervenir sur différentes plateformes pour défendre vos intérêts, pourquoi ne pas développer votre propre forum où vos clients ou détracteurs pourraient s’exprimer librement ? Cela vous permettrait de répondre plus efficacement à leurs demandes d’une part, et de l’autre, cela permettrait de canaliser les commentaires négatifs dans une seule URL et donc un seul résultat Google.

Et vous, comment gérez-vous votre réputation en ligne ? Externalisez-vous cette fonction ? Quels outils de veille mettez-vous en place ?

 » Видеоняни Tomy и Miniland: купить видеоняни в интернет-магазине :: «Бегемоша» » заправить закись азота такой Обзор КамБокс (CamBo x CE ), отзывы, рекомендации Поздравляем, Вы скоро станете или уже стали обладателем видеорегистратора КамБокс (CamBox CE)

Choose the right verb. Circle it. Paul often. sentences from French into English in the lesson. a translates b will translate c translated 1 Январь 0001 / Английский язык / Комментарии: 0 translate from bulgarian to english Spanish English freelance translation jobs. Online translation work.

seo система, он отображает все похожие по тематике статьи.

Donnez quelques informations biographiques pour remplir votre profil. Ceci peut être affiché publiquement.

A propos de nous et de ce blog

Nous sommes une agence spécialisée dans les solutions digitales. Nos solutions gagnantes et nos experts vous aident dans votre croissance et recherche de résultats et ce quelques soient le domaine digital.

 

Inscription à la newsletter!

Demandez un devis gratuit

Nous offrons des services spécialisés dans le référencement qui aident à la visibilité de  votre activité sur la toile et vous permet d’être le premier dans les recherches sur internet.

Plus sur notre blog

Voir les articles